Partagez !
Share On Facebook

aikido Bruxelles / kanamara matsuri

 

aikido Bruxelles  / procession du phallus

 

Procession du phallus rose lors du matsuri annuel  à Kawasaki

 

 

 

Le Kanamara Matsuri, fête du phallus de fer (et non du pénis de fer, comme le dit bêtement Wikipedia, car il s’agit bien du pénis en gloire, c’est-à-dire du phallus) est un matsuri annuel célébrant la fertilité, qui a lieu à Kawasaki au Japon chaque printemps. Si la date exacte varie, la festivité majeure se déroule le premier dimanche d’avril. Tout tourne – si on peut dire – autour du phallus qui, en plus d’être promené en procession, se trouve reproduit partout en image et objets divers, notamment en sucreries, délicieuces sucettes aux goûts qu’on n’ose pas imaginer, sucre d’orge, aussi en légumes sculptés, décorations…etc. Le Kanamara Matsuri a pour centre le sanctuaire de Kanayama, qui aurait autrefois été fréquenté par les prostituées qui venaient prier pour être protégées contre les maladies vénériennes.aikido ki kobayashi

 

aikido Bruxelles / Kanamara4

 

Il ne faut toutefois pas se méprendre sur l’apparence « breughelienne » de cette fête. Il s’agit bien d’un matsuri c’est-à-dire d’un évènement shinto (religieux) à caractère festif et communautaire au cours duquel le Kami n’est célébré que dans la mesure ou les hommes profitent de sa puissance, ici rendue évidemment particulièrement visible et même tangible (voir….).

 

Il n’y a pas au Japon l’idée d’une relation verticale unilatérale à une divinité transcendante mais celle d’une intimité plutôt horizontale partagée entre les Kami et les humains (exclusivement japonais, car les kami ne supporte pas les voyages!). Il s’agit ici d’un « dôsôjin« , qui sont des dieux pro­tecteurs des chemins et des voyageurs, chargés de veiller sur les confins villageois et garants de la fécondité, ce qui explique qu’on les représente également sous forme de phallus (lire notre article « Du panthéisme japonais » à ce sujet)aikido ki kobayashi

 

Le défilé fait parader dans des mikoshi (temples mobiles en bois promensé par de nombreux porteurs) trois phallus qui sont conservés dans le temple pendant l’année.aikido ki kobayashi


aikido Bruxelles / kanamara 6

  • un phallus de bois dans le grand mikoshi, le plus ancien
  • un phallus de fer noir dans un mikoshi en forme de bateau,
  • un phallus géant rose dans un mikoshi dit « Elisabeth » (?) sans toit, porté par des hommes en vêtement féminin.

Une légende raconte qu’un démon aux dents tranchantes s’était caché dans le vagin de jeunes mariées, et qu’il avait castré successivement deux jeunes hommes pendant leur nuit de noces. Un forgeron façonna un phallus de fer pour casser les dents du démon, l’objet devint une relique sainte et depuis lors les japonais n’ont plus aucune crainte. Le centre du sanctuaire est un atelier de forgeron avec enclume et feu de forge.aikido ki kobayashi


Le Kanamara Matsuri n’est pas le seul du genre, citons le Hōnen Matsuri à Inuyama City lié à l’Ogata jinja qui est un matsuri des moissons dont voici une présentation en anglais (from Kokugakuin University, encyclopedia of Shinto).aikido ki kobayashi

 

The Sunday closest to March 15 is the festival day. Also called the Hime no Miya Hōnen Festival. The festival complements the Good Harvest Festival of Tagata Shrine and is famous for the worship of genitalia. Called the Yin (in or female) festival in contrast to the Yang (yō or male) festival of Tagata Shrine, rocks symbolizing the female genitals are enshrined.aikido Bruxelles / image 178 There is a procession of a sacred palanquin (mi-koshi) representing the female genitals, great banners (ō-nobori), and decorated horses. Good luck mochi are scattered from a sacred palanquin carrying a giant clam. In front of the shrine hall onlookers scramble for valuable items hanging from the large sakaki. These are talismans for safe birth, getting married, and satisfaction in married life.


There is also the Good Harvest Festival on the Sunday closest to March 15 at Tagata Shrine in Komaki City, Aichi Prefecture. It is said that this transporting of the deity rite is based on a legend about the enshrined kami, Takeinazumi-no-mikoto, who had an enormous penis and took to wife the local Aratahime-no-mikoto. The festival involves the transporting of the deity from Shinmei Shrine or Kubo Temple to Tagata Shrine.

 

A linga (penis) almost two meters in length rides on the sacred palanquin, following a large banner upon which a penis is drawn. The banner is carried by youths, and at the shrine the onlookers scramble to claim pieces of it. The talismans that are on the banner pieces are skewered, and it is said that if these are placed in the fields the harvest will be good. It is also said they will bless one with good relationships and keep away sexual diseases. It is said that if one does not attend both this festival and the Yin festival at Ōagata Shrine then one will not prosper.aikido ki kobayashi


 

Aikido Bruxelles / linga & yoni

 

Friandises mélangées au Hime no miya Honen festival.

Pas d’information sur « kesayangan! »

 

 

aikido Bruxelles / festival-phallus

 

Il n’y a pas d’âge pour appécier les bonnes choses

 


Imprimer Imprimer Email This Post Email This Post

Autres cours au Dojo

Articles & Textes